Category: Non classé

26
Oct

La différence entre les formats RAW et Jpeg

Les fichiers Raw, « Raw » signifiant « Brut », sont des versions non compressés des images enregistrées par le capteur de l’appareil. N’étant pas compressés, ces fichiers sont donc assez volumineux et pèsent généralement plus de 15Mo.

Les fichiers au format Jpeg (acronyme de Joint Photographic Expert Group, le groupe d’experts de l’image ayant crée le format) sont des versions compressées des images enregistrées et elles contiennent donc moins d’informations. Le format RAW permet donc de produire des images de meilleurs qualités et de pouvoir faire retoucher sa photo par un graphiste sans perte.

Tout dépend de l’utilisation que vous comptez faire de vos clichés :

Le format RAW est fortement conseillé si vous devez shooter dans des situations avec beaucoup de mouvement ou avec des arrières-plans différents (des paysages par exemple) car vous pourrez capturer la scène avec assez d’informations nécessaires pour corriger l’exposition en post-production.

Le format Jpeg est conseillé pour des images destinées au web car plus légères ou bien pour shooter des images en mode rafale car la mémoire tampon ne sera pas autant sollicité qu’en photographiant des images au format RAW. Autre avantage du Jpeg, il peut être lu par n’importe quel contrairement au fichier Raw.

Le « Raw », un format beaucoup plus flexible :

Le format Raw offre une plus grande flexibilité pour les retouches. Le JPEG enregistre 256 niveaux d’informations alors que le RAW en enregistre entre 4 096 et 16 384 ce qui permet beaucoup plus de flexibilité pour ajuster certains paramètres comme la luminosité, l’exposition, contraste, la balance des blancs…

DNG, un format Raw mais open-source :

Chaque constructeur  dispose de son propre format Raw et le risque est de ne plus pouvoir utiliser ses fichiers après quelques mis à jour des logiciels de retouches d’images tels que Aperture, Photoshop, ou Lightroom par exemple. Adobe a donc décidé de créer le format DNG, format d’image plus générique qui a d’ailleurs été adopté par des marques telles qu’Hasselblad, Casio, Leica ou encore Pentax.

Noter l\'article.
31
Juil

Des compresseurs d’images gratuits !

Voici 3 outils qui vous permettront de réduire vos fichiers sans une grande perte de qualité.

Très utile si vous tenez un blog par exemple, cela permettra un affichage de vos pages plus rapide pour les internautes.

1. Compressor.io

– Interface claire et simple d’utilisation.

– Supporte 4 formats d’image (jpeg, png, gif, svg)

image de l'interface du produit

2. JPEG-Optimizer

– Ne fonctionne qu’avec des images au format jpeg

– Possibilité de réduire les dimensions des images

– Possibilité de choisir le taux de compression entre 0 et 99.

jpeg-compressor

 

3. Compressnow

– Possibilité de choisir le taux de compression, de 30 à 60 %.

Capture d’écran 2016-07-31 à 08.42.04

Noter l\'article.
28
Juil

Quand l’enseigne Zara s’approprie les créations d’artistes indépendants

illustration de Jean Julien

Illustration de Jean Julien

Le plagiat a toujours existé et certaines entreprises comme Urban Outfitters ou H&M, Forever 21 entre autres ne s’en privent pas.

Tuesday Bassen, illustratrice californienne qui a travaillé pour Urban Outfitters et Nike, l’a découvert après que des fans de son travail le lui aient fait remarqué. Merci à eux !

Elle a ensuite déposé une plainte contre Zara pour plagiat.

Un magnifique poster réalisé par Adam Kultz pour son site shoparttheft illustrant le propos (les créations copiées sont en grands) :

poster du site shoparttheft illustrant les plagiats du groupe Inditex

Un tweet de l’artiste comparant ses créations aux copies (exactes) des marques du groupes Inditex : Pull and Bear, Zara, Bershka, Stradivarius…

Un tweet d’Adam Kurtz, illustrateur, une autre victime des pratiques de l’enseigne :

La sympathique réponse du mastodonte Inditex :

“The lack of distinctiveness of your client’s purported designs blablabla makes it very hard to see how a significant part of the population anywhere would associate the signs with Tuesday Bassen. This is our firm view, blablabla and being fully aware of the 3rd party notifications that you have brought to our attention. In this last regard, blablabla please note that such notifications amount to a handful of complaints only; when it is borne in mind that millions of users worldwide visit the respective websites monthly (Zara: 98,000.000 average monthly visits last year, Bershka: 15.000.000 average monthly visits last year), the figures clearly put those few notifications into sharp perspective. »

Traduction : Bassen n’est pas assez connu pour mériter une quelconque reconnaissance de la part de l’enseigne, et que quelques plaintes comparées aux 98 millions de clients de la marque ne pesaient pas lourd. Un petit mot du représentant de la marque :

Ça a le mérite d’être clair.

Autre exemple :

Tuesday continuera à poursuivre Zara en justice, en espérant que cela motive d’autres artistes victimes de plagiat à se réunir et faire de même.

D’ Inditex à Indietheft, il n’y a qu’un pas. (haha)

Sources : Tuesday Bassen, BBC

Noter l\'article.
05
Juil

Protégé : Proposition de création de logo, Mlle Johanna Lucas.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Noter l\'article.
03
Déc

Les étapes de la chaîne graphique pour les n…ovices

Elle se décompose en différentes étapes :

La pré-presse :

C’est l’étape où l’on met en page les textes, détoure les photos, …

graphiste devant son ordinateur

Elle se fait par des agences de création graphique, maquettistes, … grâce à des logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur) tels que ceux de la suite Adobe : Photoshop (pour la création et retouche d’images), Illustrator (pour le dessin vectoriel) ou encore Indesign (utilisé pour la mise en page de brochure, catalogues).

Les épreuves :

Elles permettent d’avoir une représentation fidèle de l’imprimé finale pour éventuellement faire des modifications si nécessaire. Il en existe 3 types : analogique, numérique ou épreuve d’écran.

L’épreuve analogique aussi appelée BAT (bon à tirer) ou encore Cromalin® (du nom d’un système déposé par la société duPont en 1972) est le 1er système d’épreuve connu.

L’épreuve écran permet de valider, directement sur l’écran, une création à imprimer .
Pour cela il est nécessaire d’avoir un calibrage des couleurs à l’écran à l’aide des profils ICC.
Les profils ICC sont des fichiers comportant le gamut (nombre de couleurs d’un périphérique informatique) ainsi que la façon dont celui-ci les affiche. Ce profil contient la représentation de l’ensemble des couleurs d’un périphérique.  Si vous voulez en savoir plus sur les profils ICC, je vous invite à visiter ce lien : http://www.guide-gestion-des-couleurs.com/les-profils-icc.html

photo de logiciel d'epreuvage à l'ecran

Une fois le document validé après l’épreuve, on l’envoie sur le RIP (Raster Image Processor).
Le RIP est un logiciel qui transforme les fichiers numériques sous formes de points blancs ou noirs appelés bitmap pour qu’ils puissent piloter une imageuse plaque appelée C.T.P. (Computer-To-Plaque, de l’ordinateur à la plaque) ou une imageuse film appelée C.T.F. (Computer-To-Film, de l’ordinateur au film). Le système C.T.F. n’est plus utilisé aujourd’hui, la plaque offset est imprimée directement, c’est le système du C.T.P.

Le C.T.P. est un système qui permet l’insolation (par laser) ou la gravure de plaques offset depuis un ordinateur. 
Les plaques, généralement en aluminium ou en papier ou polyester pour les petits tirages, sont ensuite positionnées sur une plaque offset, l’ensemble est alors monté dans une chambre d’insolation, après insolation la plaque a reproduit à l’identique ce qui se trouvait sur le film et sera finalement montée sur le cylindre porte plaque de la presse offset

Le façonnage :

En imprimerie, le façonnage est l’étape finale en fin d’impression. C’est cette série d’actions qui va donner à l’ouvrage son aspect final. Elle est composée d’une étape de pliure, de massicotage et de reliure, façonnage et collage.

Noter l\'article.
24
Oct

Iceberg Suite 315, une chambre d’hôtel sculptée dans la glace

Lieu : Icehotel à Jukkasjärvi, Suède

Designer : Wouter Biegelaar

Sculpteur: Maurizio Perron

Architecte: Viktor Tsarski

Chaque année, le Icehotel désigne un artiste pour réaliser un hôtel de glace durant les mois de Novembre et Décembre. Wouter Biegelaar a été choisi pour sa dernière création, l’Iceberg Suite 315.

iceberg-suite-hotel

via DesignBoom

Noter l\'article.
22
Oct

Une de mes dernières réalisations

Création de divers éléments de communication pour une nouvelle série sur la vie nocturne parisienne :

outsiders_montage_dogbeh

La suite du projet en cliquant ici.

Aurélien

Noter l\'article.